CO MI DA

Publié le par mastacheaumexique

Bonsoir à tous

 

 

      Je profite de mon premier soir de vacances pour écrire ce nouvel article.Je ne vous dis pas que je croulais sous le poids du travail, ce serait vous mentir, mais cela libère néanmoins d'une tâche supplémentaire qui me permet de m'appliquer un peu plus dans mon travail de blogueur.

 

     Je pense que cet article va être l'un des plus long que je vais écrire tant le sujet est vaste. S'il y a bien une chose qu'il faut savoir sur le Mexicain, c'est que le Mexicain est gourmand et qu'il adore manger et s'en mettre plein la moustache.

 

     Je dédie donc cet article à un coté ultra riche de la culture mexicaine: La gastronomie.

 

 

      Je vais commencer mon  propos par le démentis d'un cliché. Au Mexique comme encore moins au Chili, on ne mange pas de chili con carne. Cette recette provient en fait de la cuisine texane, du sud des Etats-Unis et en aucun cas d'un pays d'Amérique du Sud!!!

 

       En revanche, le  mythe suivant est vrai: Le Mexique est le pays du taco. On en rencontre sous de multiples forme (par multiples entendez à l'infini, vous comprendrez pourquoi par la suite) et le taco est quasi un aliment de base du Mexicain.

 

       En effet il serait vraiment ultra snob de la part de n'importe quel touriste de faire un séjour au Mexique sans s'adonner une seule fois à la joie du taco.

 

       La définition du taco est la suivante: toute nourriture contenue dans une tortilla. Mais avant de m'avancer plus sur la description des différents tacos les plus généralement consommés, j'aimerais me pencher sur la base de l'alimentation mexicaine: Le maïs.

 

       Dans les civilasations précolombienne, le maïs est un cadeau des dieux. C'est la base de la vie (avec l'eau bien évidemment) et toute chose est basée sur le cycle de culture du maïs. On trouve le maïs sous toutes ses formes et même dans les endroits les plus inattendus. La manière la plus courante de consommer le maïs est sous forme de "masa", la farine de maïs. De cette masa on forme les tortillas et tous autres support utilisé pour d'autres type de nourriture (huarache, gordita,quesadilla...).

 

       Lançons-nous alors dès à présent dans la description des différentes tacos:

 

Tacos de carnitas: constitués de viande de porc assez grasse, de cuerito (peau du cochon), quelques fois de langue. Se consomme avec du citron et une sauce verte ou rouge*.

 

Tacos de lengua: Vous l'aurez deviné, c'est de la langue de boeuf ( assez cher), *

 

Tacos de tripas: ce n'est ni plus ni moins qu'un tacos d'andouillette, *, pas de quoi depayser un vosgiens en somme.

 

tacos de cabeza: on décharne la tête d'un boeuf pour en garnir un tacos, *

 

tacos de chorizo/longaniza: on fait chauffer du chorizo (la longaniza est seulement un chorizo de plus de 3 m) pour en garnir un tacos, se consomme avec de l'oignon, de l'avocat, *

 

tacos de bistec: on garnit la tortilla avec un bifteck, *

 

choriqueso: taco de chorizo et de fromage de oaxaca (ville du sud du mexique), *

Tacos al pastor

 

 

 

Tacos al pastor: S'il y a bien un tacos qu'il faut essayer, c'est celui-ci, je crois qu'après 5 mois passés au Mexique, je peux avouer qu'il est mon favori. C'est un tacos garni de viande de porc (ou mélange porc et boeuf) marinée et cuit à la façon de la viande kebab. Petite particularité, un ananas git au sommet de la broche et son jus dégoulinant donne une saveur absolument succulente à la viande. Ce tacos aurait pour origine (source Wiki) des immigrés libanais arrivés au Mexique dans les années 60. Ce tacos se mange avec de l'oignon cru, du citron, de la coriandre et une sauce verte ou rouge.

 

tacos de guisado: Le guisado est un plat qui peut se manger en taco ou seul. Le guisado veut dire généralement une viande préparée avec des légumes. (enchiladas, carne asada, barbacoa, chapulines...)

 

S'en suit ensuite des combinaisons illimitées de tacos comme les pionieros (biftec, bacon, oignon, fromage) etc. Bref tout peut se manger en tacos. 

 

     Je vais parler à présent de différent guisados. Ces plats se mangent à nouveau avec des tortillas, mais seulement comme accompagnement (comme notre pain en France). Dans le cas du guisado, la tortilla se roule sur elle même avec un peu de sel et se mange seule.

     Barbacoa: ce mot est à l'origine du mot barbecue, cependant ce n'en est pas un ou presque. La barbacoa est de la viande de mouton cuite dans un four en terre creusé dans le sol. C'est un plat qui se mange généralement le week end et qui a peu à envier à notre mechoui.

 

    Pozole: c'est une sorte de soupe généralement bien piquante qui contient soit du poulet, soit des morceaux (assez gras) de viande de porc, d'enorme grain de maïs ( et oui il existe une variété de maïs spéciale pour le pozole). On y ajoute ensuite différents légumes: oigon, laitue, radis, thym, citron et piment comme on le souhaite. C'est un plat qui se mange toute l'année, mais traditionnellement pour le 15 septembre, le jour de l'indépendance, fête nationale mexicaine.

 

   Enchiladas: les enchiladas sont des tortillas frites puis cuites dans une sauce verte, rouge ou du mole... Les Enchiladas de moleenchiladas servies avec de la crèmes et du fromage rapé se mangent généralement accompagnée d'une viande (poitrine de poulet, bifteck...)

 

   tacos dorado: Bien qu'il porte le nom de tacos ce guisado ne fait pas vraiment parti du clan des tacos. On enroule bien serrés quelques morceaux de blanc de poulet, puis on fait frire le tout. Les tacos dorados sont ensuite servis comme les enchiladas mais sans viande.

 

     Carne asada: viandes roties ou grillées. Dans la version barbecue, la viande se mange avec des tortillas, une sauce  et des petits oignons cuits au feu.

 

     Chicharon en salsa verde: Chicharon est la la peau et la graisse du porc frite, c'est très particulier du Mexique, c'est extrement gras, mais extremement succulent. on fait ensuite cuire les chicharones dans une sauce verte. Ce plat est le seul que j'ai essayé et que je n'ai pas aimé. En effet apres les avoir fait cuire dans la sauce, le chicharon reprend son aspect du pur graisse et la sensation n'est pas très agréable en bouche. Mais ce n'est que mon humble avis.

 

    Chilaquiles: Ce plat tient le même role que celui du pain perdu en France. Quand il reste quelques vieilles tortillas toutes sèches et rabougries, on les découpes en morceaux et on les fait cuire dans un mélange moitié soupe, moitié sauce (verte ou rouge comme toujours). Si on y ajoute de la crème et du fromage, on peut en faire quelque chose de toute à fait acceptable.

 

     Chile relleno: Piment de Puebla (un gros piment que se parait plus à un poivron) entouré de fromage fondu

 

     Chile en nogada: Plat typique avec le pozole du 15 septembre car comporte les trois couleurs du drapeau mexicain, le vert du piment, le blanc de la creme et le rouge des grains de grenade. Le chile en nogada sont des piments de Puebla farci d'un mélange de viande avec des fruits (peche, pomme, poire...) recouverts d'une de crème de noix et de grain de grenade. C'est l'un des seul plat sucré-salé que j'ai eu l'occasion d'essayer et je vous le dit, j'ai été convaincu.

Chile en nogadas

    Il existe encore moultes autres guisado et il serait lent et fastidieux de les citer tous.

 

    Passon à présent aux différents snacks (je les appelles ainsi car ce ne sont que des coupe-faim et ne constitue pas un repas à part entière.

 

      Les quesadillas: on prend une boule de masa, on l'applatit,  on la garni ensuite de ce qui nous chante: fromage, viande, nopal, oignon, piment, champignons... et on la fait cuire ou légèrement frire. Le nom de quesidilla provient du mot queso ( fromage) car c'est l'ingrédient principal que l'on met originalement. Mais on peut très bien trouver des quesadillas sans fromage. Parmi les quesadillas les plus courrants tout en restant un peu spéciaux, on trouve le quesadilla de fleur de courgettes, le quesadilla de huitlacoche (un champignon qui pousse sur le mais). 

Gordita

 

 

   Les gorditas: Même opération que pour la quesadilla. on prend une boule de masa, on l'aplatit et on met la garniture. La garniture la plus frequente est celle de chicharon avec quelques feuilles de salade du piment et de la sauce. On ferme ensuite la gordita comme  un chausson et on la met à frire dans l'huile. Uhhhmmm que de gras!!! c'est bien pour ça qu'on l'appelle gordita (une traduction élégante serait une "replète"). elle se mange ensuite avec une sauce verte.

 

     Les tamales: s'il y a bien un type de nourriture que l'on trouve vraiment à chaque coin de rue, ce sont bien les tamales. C'est un mélange de masa avec du gras de proc (le saindoux) enroulé dans une feuille d'épi de maïs puis cuit à la vapeur. Ils existent une multitude de tamales différents. En effet, ont peut les fourrer avec ce que l'on veut. Parmis les communs, on trouve le tamal verde fourré de sauce verte, le tamal de dulce auquel on mélange du sucre et des raisins secs, le tamal jalapeño fourré desdits piment jalapeño. Enfin un tamal très courru aussi est le tamal de mole qui contient du mole une sauce hyper typique du mexique. Les tamales se consomment le matin avec un atole ou bien le soir pour la cena. C'est un plat très simple qui aurait plus de 5000 ans. Ils étaient destiné auparavant pour les guerriers vu la facilité avec laquelle on peut le transporter.

tamales

 

 

        Les huaraches: Les Huaraches sont une semelle de masa (tortilla très épaisse et de forme ovale) sur laquelle on dépose de la purée de frijoles (des haricots type haricots rouge mais de couleur plus atténuée)  de la salade de la crème et du fromage dans sa version la plus simple. Dans des versions plus élaborée, on peut y ajouter un oeuf ou encore du bifteck découpé en morceau. C'est un met qui se mange très communément dans mon école par exemple car très assez nourrissant et surtout très économique (15$Me soit une peu moins de 1€).

 

   Les Tortas: ce sont des sandwich de pain blanc. les ingrédients quasiment toujourd présent sont les suivants: Avocat, frijoles, tomates, piments. Ensuite comme au Subway, on peut choisir ce que l'on veut dedans: une escalope milanaise, du fromage, du jambon, du chorizo, des oeufs... Ils existent une conbinaison infinitésimale de torta. C'est un plat très apprécié des étudiants pour sa practicité et son coup.

 

     Un élément essentiel du repas typique mexicain est la soupe. En effet, le repas classique commence souvent par une soupe. A la différence de la France, les enfants mexicains ne réchignent pas trop devant leur soupe. Voici pourquoi

La soupe mexicaine n'est pas une bête soupe de légume. Un type de soupe qui se consomme beaucoup est le consome. C'est simplement un bouillon (d'agneau, de poulet, de crevette) auxquel on ajoute quelques légumes et vermicels. L'autre type de soupe qui se consomme sont ni plus ni moins que des pates avec une sauce très liquide comportant beaucoup d'eau. On voit à présent pourquoi les enfants ne font pas trop la tête.

 

 

Chapulines.jpg

   Les plats spéciaux.  Au Mexique on mange aussi des choses qui pourraient paraitre dégoutante aux Français comme manger des escargots

le parait aux Mexicains. Parmis ces fameux plats, on trouve les sauterelles grillées. Comme pour quasiment tout elles se mangent en tacos avec citron avocat, sel et sauce. J'ai eu l'occasion d'en gouter et figurez-vous que si ça se laisse manger mais de plus ce n'est pas mauvais.

 

Les oeufs de fourmis. Je n'ai pas encore eu l'occasion d'en manger.

 

Gusanos de Maguey: des vers de Maguey (style roi Lion) Ce sont des petits vers de couleurs rouge blancs qui vivent dans le maguey, la plante qui permet de faire la Tequila. d"ou l'on trouve certaines bouteilles ou flotte un petit ver.

 

Maguey

L'organisation d'un repas est la suivante: On commence par une soupe. Ensuite vient généralement du riz en sauce. On termine avec le guisado.

 

Les mexicains ne mangent quasiment jamais de dessert au sens français ou on l'entend. Il existe une multitude de sucrerie, de gateau et autre recette sucrée mais elle se mangent plutot entre les repas et non comme un dessert.

 

Bien souvent les mexicains ont peu de temps pour manger, d'ou la popularité des tacos. En effet, si le taquero est assez doué, 5 tacos sont près en moins de 2 min et se mangent en mois de 15. Très prLes atique quand la pause déjeuner est de 30 min.

 

Je pourrais vous parler pour encore au moins 3 pages des habitudes alimentaires du Mexique. Mais dans ce cas il faudrait que je publie un livre. Or ce n'est pas le but de ce blog.

 

Si toutefois quelques questions vous vient à l'esprit, je serai ravi d'y répondre et de compléter l'article au besoin.

 

Publié dans Culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
T
M. Glouton doit s'en mettre plein le gosier ! On pense bien à toi en ces temps de fêtes.. Tu nous manques, bisous amigo
Répondre