Retour au Mexique

Publié le par mastacheaumexique

Hola, bonjour à tous 

 

 

                    Et voila, après près de 8 mois, nous nous retrouvons ma moustache et moi au pays des tacos et des moustachus. Un levé au aurore, quelques heures d'attentes à l'aéroport du Luxembourg, puis de Frankfort, un long voyage de 12 heures sans se lever une seule fois, 5 films, 2 repas plus qu'horribles rappelant la cantine de l'école primaire de Chantraine, un voisin exaspéré parce que je ne tient pas en place et change de position toutes les 20 min. Et  enfin la dernière demi-heure de vol. Je suis plus qu'heureux d'arriver. Je commence déja à reconnaitre les quelques endroits de la banlieue de Mexico que j'ai fréquenté durant mon voyage précédent. Enfin se révèle au travers du hublot la gigantesque agglomération de la ville de Mexico. Un virage de près de 180° au dessus de la ville me permet d'avoir un aperçu des plus grands monuments de la ville. La torre Latinoamericana, l'avenida insurgentes et ses 40 km, le monument de la révolution, le World Trade Center...

Descente de l'avion , un réel soulagement pour les jambes. Passage aux douanes délicat, terminant par la confiscation d’un saucisson aux herbes. C’est avec grande impatience que je franchis les portes qui séparent la zone internationale du reste du monde pour retrouver ma bien aimée. Après  quelques regards, je vois que personne ne m’attend à la sortie. Je décide de prendre de l’avance en allant au devant de la famille de Yosa et commence à chercher dans tout l’aéroport. Personne. Au bout d’une demi-heure d’attente et m’inquiétant un peu, je décide de les appeler au téléphone. J’achète une carte pour 2€ et commence à appeler sur le téléphone de Yosa, puis de son papa. Je tombe par deux fois sur des inconnus qui me disent qu’il ne s’agit pas du bon numéro, ehhh oui, il y a un préfixe pour appeler sur les téléphones portables depuis une cabine publique et je ne m’en souvenais plus. Je fus interrompu dans ma 3° tentative par Yosa qui me saute dans les bras et d’excuse du retard. Et oui le retour au Mexique c’est aussi toutes des habitudes à reprendre, dont les interminables retards des pays du Sud.

                    Après une pluie d’embrassades, nous nous dirigeons vers la voiture direction la Cuchilla, un quartier de Mexico où vit la grand-mèe de Yosa.pour saluer au reste de la famille. Tous très heureux de me revoir, ils insistent pour que je prenne une collation. Alambre, un plat qui m’avait beaucoup manqué pendant ce temps passé en France, Délicieux !

                    Nous reprenons de nouveau la voiture cette fois pour notre destination finale : Teoloyucan, le village où vit le papa de Yosa. Nous nous arretons en route cependant pour manger d’excellents tacos qui m’ont tant manqué. Les odeurs, les couleurs, les saveurs, le piment, pas de doute, je suis définitivement bien de retour au Mexique. 

Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J’imagine vos retrouvailles avec vos amis, Yosa et sa famille. Votre retour au Mexique est tant attendu et vous le méritez après un si long voyage. Vous avez beaucoup de chance d’être accueilli par<br /> des plats qui vous ont manqué, et je vois que retourner au pays des moustachus vous rend heureux.
Répondre
C
j'ai bien cru, un instant, que tu surnommais Yosa "ma moustache"<br /> <br /> belle vie et bon ap !
Répondre